728-90-TOP
728-90-TOP

l’edito de Gil Taieb

Gil TaiebCette semaine encore, des militants pro-palestiniens sont venus manifester lors du premier atelier culturel du festival « escale en Israël » organisé par des étudiants de l’université de Lille 1.
Ce festival proposait, pendant quatre jours, la découverte de la culture Israélienne notamment à travers sa cuisine et sa musique. Le simple nom d’Israël a suffi à mobiliser quelques nervis anti sionistes et antisémites, regroupés autour de deux professeurs militants de l’Association France Palestine Solidarité.
Moussa Naït Abdelaziz et Abdellatif Imad déclarant « aurions-nous accepté d’organiser une manifestation édulcorée sur l’Afrique du Sud au temps de l’apartheid et de Mandela en prison ? » Une éternelle rengaine bien rodée par les militants pro palestiniens formés à l’école stalinienne de la désinformation et de la propagande. Professionnels d’une dialectique bien rodée, ces antisémites des temps modernes, ont réussi à faire reculer les organisateurs de l’événement culturel Israélien. Ceux-ci ne se sentant pas suffisamment soutenus et protégés dans leur droit à l’expression libre, dans une ville qui chaque jour montre sa faiblesse face à l’implantation d’un intégrisme Islamique.
Rappelons-le, chaque année, est organisée à Lille, le Congrès de l’UOIF auquel sont invités régulièrement des prêcheurs de haine appelant au Djihâd et exposant, dans les allées, des stands de mouvements terroristes. À Lille, après le recul de la Mairie, c’est l’Université qui paie le prix de ce laxisme.
Les organisateurs du festival « Escale en Israël » ont préféré annuler ce rendez-vous culturel apolitique plutôt que d’avoir à se confronter à ces quelques militants antisémites-antisionistes, qui étaient prêts à troubler l’ordre public.
Nombreuses ont été les protestations suite à ce recul de la République face aux dictateurs de la pensée unique. Le président du Crif aurait obtenu, du nouveau recteur de l’université, que le festival soit reprogrammé.
Pour mémoire, c’est la deuxième fois qu’un événement est annulé à Lille sous la pression des groupuscules pro palestiniens et nous attendons encore leur reprogrammation.
Nous resterons donc vigilants et  serons surtout nombreux à nous déplacer à Lille lors de l’ouverture de ce Festival.
Nous le ferons au nom de la liberté, de la vérité, de la lutte contre la désinformation, au nom  de la culture, véritable lien entre les êtres humains. Nous le ferons fièrement au nom de la belle démocratie Israélienne mais également au nom des valeurs universelles de la France, qui doit tout faire afin de ne pas se laisser dicter sa conduite par des obscurantistes nazislamistes qui voudraient nous faire retourner au Moyen Âge.
Autre preuve de cette haine et de cet antisémitisme qui ronge notre société, le nombre de tweets et de commentaires antisémites circulant sur la toile depuis samedi soir après la prestation d’un jeune chanteur nommé Gabriel qui a osé chanter en hébreu lors de l’émission the Voice.
Le combat est loin d’être terminé !

Gil Taieb

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *