728-90-TOP
728-90-TOP

Les dentistes franco-israéliens reçus par le Ministre de l’Intégration

Une réunion officielle s’est tenue la semaine dernière, au sein du ministère de l’Alyah et de la Klita, à la demande et en la présence du nouveau ministre Zeev Elkin. Au côté du ministre et de ses conseillers était présente également, la député Nurit Koren, vice présidente de la nouvelle Knesset.

Une dizaine de représentants d’associations ou d’organisations non gouvernementales qui œuvrent au quotidien étaient  présent parmi lesquelles EFI, l’association des chirurgiens dentistes francophones en Israël. Chacun a pu s’exprimer pour transmettre au ministre les difficultés quotidienne qu’ils rencontrent sur le terrain. Cette rencontre qui a duré près d’une heure et demi, a été perçue comme satisfaisante par les personnes présentes.

Le Dr Thierry Lasker, membre du board d’EFI et responsable au côté du Dr Herve Asher Roos de l’Alyah et de la Klita, a ainsi pu prendre la parole et rappeler au ministre les difficultés auxquelles étaient confrontés ses confrères candidats à l’alyah de France.

1-  Avant les élections, EFI avait demandé aux différents protagonistes (Ministère de la santé, ministère de l’intégration et bureau du premier ministre) que l’examen soit annulé ou tout au moins, dans un premier temps, facilité. Le compromis adopté par la commission gouvernementale de déblocage de l’Allyah, avait été que tout chirurgien-dentiste pouvant justifier d’une expérience de 14 ans, ne devais plus passer la première partie de l’épreuve (la partie théorique, la plus contraignante ) mais uniquement la 2ème partie, pratique.
Les responsables consultés nous ont assurés qu’un texte de loi sera prochainement voté dans ce sens…mais la lenteur administrative, puis, après quelques mois, la campagne électorale et les élections ont fait que rien n’a changé et que l’examen est toujours en place sans aucun changement.
Le Dr LASKER a donc reformulé cette demande dans des termes très clairs.

2- L’examen d’équivalence étant inchangé, il représente toujours un réel obstacle à l’Allyah dans la mesure où aucune préparation n’est proposée. Le Dr LASKER a rappelé au ministre et à toute l’audience, que cette préparation à été régulièrement délivrée en France et en français jusqu’en 2007. Mais, depuis cette date, plus aucune formation n’est délivrée aux praticiens français, abaissant de façon très conséquente, le taux de réussite!

Il semblerait, à l’issu de cette réunion qu’une prochaine préparation à l’examen (stage intensif de deux semaines) sera proposée en 2016 aux praticiens candidats à l’Allyah, en France et en français, le ministère  étant prêt à subventionner une partie de cette formation.

En parallèle, la proposition d’exemption pour les praticiens ayant plus de 14 années d’expérience , devrait être abordée prochainement en conseil des ministres. A noter que les responsables présents n’ont pas envisagé une suppression « pure et simple » de l’examen !

Depuis deux ans, EFI doit combattre les rumeurs d’annulation de l’examen, et informer sans relâche pour contrer les effets d’annonce et aider les confrères désireux de venir exercer en Israël. Tout en souhaitant bonne chance au nouveau ministre, EFI attend des actes forts et rapides dans le domaine des équivalences de la Santé et en particulier en médecine-dentaire.

« Plus que des paroles, ce sont dorénavant des actes qu’attendent la centaine de dentistes français qui ont déjà ouverts un dossier d’alyah ces douze derniers mois » a insisté le Dr LASKER .

Le ministre a clôt la réunion en précisant que les participants seront réinvités prochainement pour suivre l’avancée des dossiers évoqués.

Par EFI – JSSNews

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *