728-90-TOP
728-90-TOP

Les musulmans polonais contestent l’interdiction de l’abattage rituel

VARSOVIE, 10 sept 2013 (AFP) – La communauté musulmane de Pologne a dénoncé
mardi l’interdiction de l’abattage rituel, estimant que ce procédé était au
contraire parfaitement « légal » en vertu d’une directive européenne.
L’abattage rituel des animaux est interdit en Pologne depuis le 1er
janvier, en vertu d’une loi nationale sur la protection des animaux alors
qu’une directive européenne l’autorise.
« La directive européenne 1099/2009 est en vigueur en Pologne et elle est
prépondérante sur la loi nationale en cette matière », a affirmé à la presse le
grand mufti de Pologne, Tomasz Miskiewicz, citant une expertise juridique.
Selon lui, l’abattage rituel reste « légal en Pologne depuis le 1er janvier
dernier et peut être pratiqué par les abattoirs ».
La communauté juive de Pologne avait pour sa part saisi fin août la Cour
constitutionnelle, arguant du fait que l’interdiction de l’abattage rituel
était en conflit avec les droits des communautés religieuses, définis dans la
Constitution « garantissant aux communautés ethniques la liberté de conserver
et de développer ses coutumes et ses traditions ».
Selon M. Miskiewicz, « il n’y a pas de raison de demander à la Cour
constitutionnelle de se prononcer sur cette question ».
« Tout l’imbroglio vient des interprétations juridiques erronées du
gouvernement », a-t-il affirmé.
La communauté musulmane a déposé son expertise mardi au ministère de
l’Agriculture et exigé que soient retirées dans les sept jours les
dispositions ministérielles interdisant le procédé aux abattoirs.
« Nous approchons de la Fête du sacrifice le 15 octobre, la principale fête
religieuse des musulmans, et nous comptons pouvoir la fêter comme le veut
notre tradition », a-t-il déclaré.
Ce jour là, un mouton est égorgé avec un couteau sans que l’animal soit
assommé.
Un projet d’amendement proposant de légaliser à nouveau l’abattage rituel
des animaux a été rejeté le 12 juillet par le Parlement, suscitant de vives
réactions, tant des communautés juive et musulmane que des producteurs
polonais de viande kasher et halal pour exportation.
La décision des députés polonais a été vivement dénoncée par Israël qui l’a
jugée « totalement inacceptable », et critiquée par des responsables
d’organisations juives et des rabbins européens.
Avant l’interdiction, environ 90.000 tonnes de boeuf halal étaient
exportées annuellement par la Pologne vers les pays musulmans, surtout la
Turquie, et 4.000 tonnes de viande kasher vers Israël. La valeur de ces
exportations est estimée à entre 250 et 350 millions d’euros par an.
mc/mrm/ea/abk

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *