728-90-TOP
728-90-TOP

L’Iran rejette l’appel de l’Allemagne à reconnaître l’Etat d’Israël

L’Iran a rejeté l’appel d’un dirigeant allemand a reconnaître le droit de l’Etat d’Israël à exister. La position du pays ne changera pas après la signature d’un accord nucléaire avec les puissances occidentales.

Sigmar Gabriel, le vice-chancelier et ministre de l’Economie allemand , venu en Iran parler du renforcement des relations économiques entre les deux pays, a également tenu à défendre lundi le droit d’Israël à la « sécurité » dont Téhéran ne reconnaît pas l’existence.

« Vous devez comprendre que pour nous Allemands, la sécurité d’Israël est d’une grande importance. Je comprends combien le débat est difficile, et nous en Allemagne, nous croyons aussi que les Palestiniens ont le droit d’avoir leur propre Etat », a indiqué Sigmar Gabriel s’expliquant en face du ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh.

Il a ensuite ajouté: « S’il vous plaît, comprenez que de bonnes relations avec l’Allemagne signifient que nous ne devons pas mettre en cause la sécurité d’Israël ».

« Nous avons des positions totalement différentes avec l’Allemagne sur les questions régionales et au cours des 35 dernières années, nous avons exprimé à de nombreuses reprises (…) nos positions très clairement », a répondu Marzieh Afkham, la porte parole du Ministère des Affaires étrangères, via l’agence Isna.

« Tout naturellement, nous allons exprimer nos inquiétudes à propos des menaces existantes, y compris les menaces du régime sioniste », lors des entretiens avec Sigmar Gabriel, qui doit notamment rencontrer le président Hassan Rouhani et le président du Parlement Ali Larijani, a-t-elle ajouté.

Gabriel est à la tête d’une délégation de représentants de sociétés allemandes, et fait figure de prémices d’un dégel suite à un accord avec les puissances mondiales sur le programme nucléaire de la République islamique. La délégation allemande est la première à se rendre en Iran après la conclusion de l’accord nucléaire à Vienne la semaine dernière. L’Allemagne fait partie des six puissances mondiales impliquées dans les pourparlers.

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, a dit que son pays appréciait « le rôle constructif du ministre allemand des Affaires étrangères » dans la conclusion de l’accord nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances.

Samedi, le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, a défini Israël comme un «gouvernement terroriste, tueur de bébés. »

Il a également promis que l’accord nucléaire ne changerait pas la politique de l’Iran contre le « gouvernement américain arrogant », ni qu’il ne changerait la politique de la République islamique de soutien à ses « amis » dans la région.

Ses propos ont été accueillis par intermittence par des appels « Mort à l’Amérique » et « Mort à Israël ».

Israël Actualités avec Time of Israël.

A lire aussi:

http://www.israel-actualites.tv/?p=10627

Israël, « pas lié » par l’accord avec l’Iran, saura se « défendre » (Netanyahu)

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *