728-90-TOP
728-90-TOP

Nucléaire: l’accord avec l’Iran devra « pouvoir être vérifié » (Fabius) Jérusalem, 21 juin 2015

 

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a estimé dimanche que tout accord avec l’Iran devait « pouvoir être vérifié », à la veille d’une rencontre avec son homologue iranien dans le cadre des négociations sur le programme nucléaire de Téhéran. « Nous pensons qu’il faut être extrêmement ferme et que si un accord doit intervenir, cet accord doit être robuste, cela veut dire qu’il doit pouvoir être vérifié », a déclaré M. Fabius, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à Jérusalem aux côtés du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à la pointe de l’opposition à un accord sur le programme nucléaire iranien. Sans cela, a-t-il mis en garde, la région court le risque d’une course aux armements « parce qu’il n’y aura pas de confiance dans l’accord et que chacun cherchera à se protéger en s’armant nucléairement ». M. Fabius doit rencontrer lundi à Luxembourg son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, ainsi que leurs homologues britannique et allemand, alors que l’Iran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sont engagés depuis 20 mois dans d’intenses tractations. L’accord final auquel ils espèrent aboutir d’ici au 30 juin doit garantir le caractère pacifique du programme nucléaire de l’Iran, en échange d’une levée des sanctions internationales qui affectent l’économie de ce pays. La question des inspections internationales des sites nucléaires iraniens, notamment militaires, est l’un des points les plus délicats des négociations. Les experts des deux parties sont réunis depuis début juin dans la capitale autrichienne, régulièrement épaulés par les directeurs politiques de chaque diplomatie.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *