728-90-TOP
728-90-TOP

Snapchat : les coordonnées de 4,6 millions d’utilisateurs révélées

Un site Internet met à disposition les numéros de téléphone et les identifiants de 4,6 millions de membres de Snapchat, le service de partage de photos éphémères très populaire chez les adolescents.

Publicité

Snapchat est rattrapé par des questions de sécurité. Mercredi, les coordonnées de 4,6 millions d’utilisateurs de l’application de partage de photos éphémères, très populaire chez les adolescents, ont été révélées sur Internet. Les identifiants et les numros de téléphone de ces utilisateurs ont été affichés sur le site SnapchatDB.info, en masquant toutefois les derniers chiffres.

La publication est intervenue quelques jours après l’alerte lancée par la société de sécurité informatique australienne Gibson Security sur des failles de cette application, pouvant être exploitées par des hackers. «Notre motivation était d’attirer l’attention du public sur ce problème et aussi de faire pression sur Snapchat pour qu’il comble cette faille», ont expliqué au site spécialisé The Verge les auteurs de SnapchatDB.

«Nous comprenons que les start-up technologiques ont des ressources limitées mais la sécurité et le respect des données privées doit être une priorité», soulignent les auteurs de l’opération, qui n’ont pas révélé leur identité. SnapchatDB a souligné avoir «masqué les deux derniers chiffres des numéros de téléphone» pour limiter l’impact de cette publication, mais a averti qu’il se réservait la possibilité de publier des données non censurées à l’avenir.

Snapchat avait minimisé l’importance de la faille

Dans la foulée, la société Gibson Security a créé un autre site Internet qui permet aux utilisateurs de vérifier si leur compte figure dans la base de données mise en ligne par SnapchatDB. D’après eux, les utilisateurs touchés résident tous aux États-Unis. La base de données a été composée en entrant un très grand nombre de numéros de téléphone dans l’outil de recherche d’amis de Snapchat et en recherchant les identifiants correspondants.

Snapchat, qui n’a pas publié de réaction à cette opération, avait minimisé l’importance de la faille la semaine dernière. Créée par des étudiants de l’université américaine de Stanford en 2011, Snapchat a suscité un grand engouement, notamment chez les jeunes, en offrant la possibilité de publier des photos ou vidéos qui s’autodétruisent après avoir été vues, donnant un sentiment de confidentialité à ces échanges. La start-up aurait refusé une offre de rachat du réseau social Facebook la valorisant à 3 milliards de dollars.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *