728-90-TOP

Une ancienne employée poursuit Al Jazeera pour une programmation anti-israélienne

Une ancienne dirigeante de Al Jazeera poursuit la compagnie pour mettre en avant un «programme pro-arabe, souvent au détriment du peuple juif. »

L’action en justice, l’une des dernières d’une série de récentes allégations très médiatisées contre la compagnie, a été déposée jeudi par Shannon High-Bassalik, vice-présidente senior de la chaîne pour la programmation et la documentation de juillet 2013 à février 2015.

High-Bassalik a affirmé que le réseau d’informations « favorisait ses employés arabes et masculins, traitant ses employés féminins non-arabes comme des citoyens de seconde classe» et qu’un employé a dit: «Toute personne qui soutient Israël devrait mourir d’une mort atroce. » Elle a également affirmé que le réseau, qui prétend être objectif, met de côté la vérité pour ses « préjugés pro-arabes. »

La chaîne d’informations a répondu jeudi dans un communiqué. « Les allégations formulées contre Al Jazeera d’Amérique ont été faites par une ancienne employée dont la conduite et la performance sont passées par un processus complet d’enquête menée par un cabinet d’avocats externe avant la fin de son emploi, au cours de laquelle Mme High-Bassalik n’a fait aucune des allégations qu’elle fait dans sa plainte « , a déclaré à Al Jazeera.

L’action en justice vise également l’ancien PDG Ehab Al Shihabi, qui a quitté l’entreprise le mois dernier après qu’un autre ancien employé l’ait poursuivi, alléguant que la chaîne permettait l’antisémitisme et le sexisme sur le lieu de travail. Trois autres femmes cadres, dont l’ancien vice-président exécutif des communications, Dawn Bridges, ont démissionné après que l’action en justice ait été déposée.

Source: EretzAujourd’hui
bandeau_jourj (3)

bandeau bonplanresto

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *