728-90-TOP
728-90-TOP

« Au lendemain de cette mascarade » par Gil Taieb

Gil TaiebJeudi soir nous avions une lueur d’espoir, celle de voir le service public prendre conscience du danger que pouvait provoquer un reportage qui, une fois encore, allait montrer du conflit Israëlo palestinien une seule et unique facette. Nous espérions une analyse objective de la situation dramatique que vivent les enfants des 2 cotés de la frontière.

Mais, il n’en fut rien et le parti pris a bien été confirmé. Nous avons pu assister à l’enchaînement d’images et de commentaires plus dignes de la propagande que de l’éthique journalistique.

Utilisant de « malheureux jeunes estropiés » comme on utiliserait des animaux de cirques, la caméra accusatrice nous raconte une histoire et manipule la réalité.

 

À aucun moment, n’est évoqué le traumatisme d’autres enfants habitant à quelques centaines de mètres, qui ne doivent leur vie qu’à la présence des forces israéliennes de sécurité.

France 2 a une fois de plus sombré dans la caricature et la manipulation anti israélienne. Elle a choisi de faire pleurer dans les chaumières et a érigé au rang de  Gavroches des jeunes palestiniens élevés dans la haine et dont le seul rêve est de voir disparaître Israël de la carte.

Elise Lucet a fait des heureux : tous ceux qui se nourrissent de la haine antisémite-antisioniste. Elle a renforcé la détestation d’Israël et du juif. Du Juif ! Oui car dans le reportage un jeune aspirant djihadiste unijambiste a parlé d’attaquer des Juifs « Yehud », et non des Israéliens comme la traduit sciemment  le reporter militant.

Jeudi soir, une fois encore,  le service public a courbé l’échine et  plongé dans l’abîme de la manipulation.

Jeudi soir, après le reportage, j’étais révolté et même inquiet. 

Inquiet pour notre communauté qui systématiquement est montrée du doigt et attaquée.

Inquiet de l’effet de telles images sur tous les « pauvres d’esprits », comme les nomment certains, qui feront de ces images leur credo et leur lettre de mission.

En fait, je suis inquiet pour la France, inquiet de voir que l’esprit dominant en France est la peur de nommer les dangers.

Après les déclarations de l’ex ministre de l’intérieur Gérard Collomb qui reconnaissait face au peuple de France « qu’il existe des territoires perdus de la République  où la loi des mafieux et des islamistes est reine » de tels reportages faisant l’apologie du terrorisme ne sont que des signes de soumission et de l’abandon du devoir que chaque état a de protéger sa population.

Le choix de France Télévisions de programmer ce type de message propagandiste déséquilibré n’est pas le signe de la liberté d’expression mais celui de chercher à plaire à tous prix et de faire du service public un service de racolage.

Au lendemain de cette mascarade, le constat est simple : Envoyé Spécial n’a fait que peu de part de marché et n’a attiré que les militants intoxiqués à l’antisionisme.

Ceux-là même qui ne sont pas dérangés de voir des enfants être conduits par leurs parents sur un terrain de bataille dangereux.

Ces parents qui vont se vêtir et habiller leurs enfants dans des boutiques arborant la marque Hitler comme nous l’avons vu dans le reportage !

Ceux-là même qui refusent de voir le ridicule de ces centaines d’apprentis terroristes se rendant à la frontière comme s’ils se rendaient à la foire. Il n’a je l’espère échappé à personne la présence d’un stand de glaces chez lequel vont se servir les badauds avant d’aller jeter quelques pierres ou engins incendiaires vers les forces de défense israélienne.

Ce jeu ridicule, s’il n’était dramatique, n’a gêné en rien l’équipe d’Envoyé Spécial.

Tout ceci fait que mon inquiétude est plus forte pour la France que pour Israël.

Israël connaît ses adversaires et fera tout pour protéger sa population, que cela plaise ou pas.

Mais la France ! Aura-t-elle le même courage ?

Saura-t-elle reconquérir ses territoires perdus ou cédera-t-elle devant ceux qui demain risquent d’envoyer non seulement des pierres mais mettre à feu et à sang nos villes et nos campagnes ?

Saura-t-elle renforcer ceux et celles de toutes confessions qui ont fait du Pacte Républicain leur règle ou laissera-t-on le terrain à ceux qui cherchent à mettre la République à genoux ?

L’émission Envoyé Spécial, en tronquant la vérité et manipulant le drame que subissent les populations vivant aux frontières, participe de ce laisser-aller qui nous met tous en danger.

Elise Lucet et son équipe aimeraient tant devenir des martyrs de la liberté d’expression, il n’en sera rien !

Aujourd’hui comme hier, nous assistons à un journalisme racoleur qui nous l’espérons finira dans la poubelle de l’audiovisuel.

 

GIL TAIEB

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *