728-90-TOP
728-90-TOP

« Le donneur de LEÇON » par Gil Taieb

Gil TaiebVous avez pu voir en boucle ces jours-ci l’attitude scandaleuse de celui qui s’est auto désigné comme l’Insoumis. Je parle évidemment de Monsieur Jean-Luc Mélenchon, ce parlementaire accompagné de son équipe ou plutôt de sa bande, qui s’est mis en scène lamentablement devant des caméras qu’il avait lui-même commandées.
Hurlant, menaçant et bousculant les forces de l’ordre et de justice chargées de la perquisition dans ses locaux, il nous a dévoilé son véritable visage.
Non pas celui d’un Représentant de la Nation mais celui d’un chef de gang bafouant les lois de la République.
Je tiens à saluer le sang-froid impressionnant des policiers présents, qui n’ont pas céder à la provocation.
Les images montrent bien que Mélenchon et ses proches cherchaient à  provoquer une « bavure » dont ils auraient su profiter.
Cette scène est non seulement scandaleuse mais nous pose aussi le problème de l’Exemplarité. Comme la déclaré un représentant des forces de police: la conduite des insoumis peut être comparée à celle des bandes de voyous qui agressent la police lors des perquisitions dans certains quartiers faisant souvent partie de ces fâcheux territoires perdus de la république.
Aujourd’hui les petits voyous ont une nouvelle icône qui s’appelle Monsieur Mélenchon et peuvent aussi se réclamer de l’insoumission plutôt que de la délinquance.
Mélenchon et les siens cherchent à se victimiser et ont même recréé « l’Union Sacrée des victimes de la police Politique » lorsque l’on voit et entend le soutien de Marine le Pen et des siens. Les populistes ont fait cause commune et nos extrémistes se sont retrouvés.
Chacun d’eux pensant par son discours cristalliser autour de lui les mécontents et les égarés de notre pays.
Les deux jouent avec le feu !
Ils réveillent les haineux et les poussent à la violence.
Une violence bien présente qui coupe le lien entre l’autorité et certaines franges de notre population.
Une violence qui relance la haine et nous le voyons, l’antisémitisme.
Les leaders populistes savent qu’en se conduisant ainsi, ils font du racolage et offrent même à nombre de perturbés : Un Étendard Idéologique.
Demain, les casseurs se diront Insoumis et les antisémites se définiront comme les Défenseurs des opprimés.
Face à ce danger, le droit et la justice doivent être forts et rester sourds aux vociférations et gesticulations des manipulateurs du peuple et ennemis de la République.
Hier comme aujourd’hui, l’extrême gauche et l’extrême droite montrent leur proximité et leurs visages dangereux.
Les masques tombent, aussi faut-il le voir et ne pas se taire.
Mélenchon ne doit pas oublier que les grands révolutionnaires Danton et Robespierre ont fini guillotinés place de la Concorde.

Gil Taieb

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *