728-90-TOP
728-90-TOP

Edito de Alain SAYADA « Du poids des âmes en politique… »

Du poids des âmes en politique…

  • Tombe Pantin
  • Avant aprés

Je débuterai cet édito par un merci franc et sincère à ceux qui, inquiets de me
voir céder la place, pour vous livrer mes réflexions de la semaine, et ce depuis
deux numéros, m’ont contacté personnellement pour savoir si tout allait bien.
Cela veut sans doute dire que je suis réputé pour mes coups de sang, mais
aussi que j’ai de bons amis sincères et leur inquiétude m’est allée droit au
cœur. Tout va bien, chers lecteurs, et ma défection n’était que passagère et
aucunement en lien avec ma santé.
Puisqu’il est question de sincérité et de lien, cette semaine, je voudrais mettre en
lumière la très belle initiative de notre ami Yossi Ayache, fondateur du groupe
Lanouah be Shalom : « Repose en paix ». Yossi, comme d’autres, s’est rendu
compte que les cimetières parisiens, en particulier les carrés juifs, étaient délaissés
et que les tombes de nos chers disparus étaient en très mauvais état. On pensera, à
ce titre, à remercier notre chère Maire de Paris, Anne Hidalgo, de cet état de fait. Il
est vrai qu’il est des combats bien plus utiles qu’entretenir la dernière demeure de
nos défunts et offrir à leur âme le repos éternel. Mettre des PV à foison, par exemple,
transformer le périphérique parisien en piste cyclable et les rues de Paris en fête
foraine pour rats et souris est bien plus important ! S’il nous prenait l’idée, au
passage, de nous demander où va l’argent des PV, et bien au moins aurons-nous
une certitude : l’entretien des cimetières n’est pas la raison de cette inflation des
contraventions !
Une chose m’étonne, cependant : les cimetières étant d’importantes sources de
verdure, au sein des zones urbaines, comment se fait-il que les Verts si bien
nommés, compagnons de route de notre maire de la Capitale ne s’émeuvent jamais
de leur piètre état d’entretien ? Peut-être parce que les morts ne votent pas ? Et que
valent leurs âmes et leur repos bien mérité, à côté de l’enthousiasmante idée de
s’alarmer de tout et de rien, concernant Israël, au détriment des causes qui sont
censées les concerner : les pesticides, les espaces verts, la pollution ou l’hygiène
des villes.
Non, pour les Verts et ses compagnons de route en général, pour l’équipe à la tête
de la Mairie de Paris, en particulier, les rats qui pullulent, la pollution qui ne baisse
aucunement, malgré les mesures punitives prises contre la voiture, les crottes qui
jonchent les pavés, la saleté répugnante des rues et bien sûr, l’entretien des
cimetières ne sont pas des sujets à considérer. La cause palestinienne, en revanche,
est une de leurs passions. Anne Hidalgo, même si elle a toujours fait preuve de
dignité et de droiture, dans la lutte contre l’antisémitisme, a aussi fait la preuve
qu’elle ne défend que ses intérêts et ceux de son équipe, en matière de gestion
municipale. Certainement pas ceux des Parisiens. Place à l’alternance et à la
différence ai-je donc envie de prôner, le changement est toujours salutaire et source
de renouveau !
Ce deuxième tour des Municipales est pour nous l’occasion de dire clairement que
nous en avons assez, mais revenons, ici, à mon premier sujet : Yossi Ayache et ses
bénévoles font un travail formidable, dans l’ombre, en toute discrétion. Parce qu’il
leur tient à cœur et qu’ils veulent que nos âmes envolées puissent rejoindre Hachem
sans se retourner. Leur action est d’autant plus méritante qu’elle honorera,
désormais, tous ceux que ce maudit virus nous a arrachés. « Celui qui honore un
défunt ne peut attendre aucun retour », dit la Torah. Puisqu’ils ne peuvent l’attendre
ni même l’espérer, alors à nous de le leur offrir sans tarder. Merci Yossi, merci aux

bénévoles. Qu’Hachem vous bénisse et vous rende au centuple tout ce que vous
avez donné.
Am Israël Haï
Alain Sayada

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *