728-90-TOP
728-90-TOP

« Honneur aux véritables Héros  » par Gil Taieb

Gil TaiebEn cette veille de Commémoration du Centième anniversaire de la Première Guerre Mondiale, comment ne pas parler de cette polémique autour des mots prononcés par le Président de la République.
Comment passer sous silence, la référence à un personnage dont le nom évoque la collaboration, la soumission, la trahison plus que la Victoire ?
Comment faire abstraction de ceux qui par milliers ont été déportés, enfermés, gazés suite à l’arrêt signé de sa main
Comment oublier ces Français de 1940 qui ont été privés du jour au lendemain de leurs droits, de leur nationalité et marqués de l’Etoile jaune.
Nombre d’entre eux n’en croyaient pas leurs yeux lorsqu’ils ont vu arriver chez eux la police française.  Certains portaient avec fierté les blessures, les traces et les médailles de leur sacrifice lors de la Grande et sale Guerre de 14-18.
Ils avaient, comme des millions de Français, répondu présents pour défendre celle qu’il considéraient comme leur mère Patrie.
Certains se sont battus à Verdun et ont payé le prix fort afin que la France sorte victorieuse. Ils avaient servi avec fierté et fidélité sous les ordres du Général de Castelnau, adjoint du généralissime Joffre, du général Nivelle, auquel on doit la relance de l’offensive et aussi sous les ordres du général Pétain.
Jamais ils n’auraient imaginé devenir les victimes de celui sous les ordres duquel ils avaient servi.
Jamais ils n’auraient imaginé que leur chef devienne leur bourreau.
Le glorieux Philippe Pétain de la Grande guerre est « Mort »  en 1940.
Le signataire de la capitulation, de la collaboration avec les nazis, du statut des juifs et de la rafle du Vél d’hiv
n’était plus que le symbole de la Honte.
Une marionnette, choisie par l’assemblée nationale scélérate qui lui a voté les pleins pouvoirs pour servir le 3ème Reich. La France de Vichy Complice de la Solution Finale.
À chaque fois que son nom, son image sont évoqués ou montrés, les cicatrices toujours douloureuses se remettent à saigner. Les cris des enfants, les hurlements des femmes séparées de leurs progénitures, le bruit infernal des trains à bestiaux roulant vers les camps de la mort, nous supplient et nous obligent à ne jamais oublier et de ne jamais pardonner.
On nous dit toujours que l’Histoire doit servir de repère afin de ne pas avoir à revivre ses drames et ses horreurs. En refaisant vivre, l’instant d’une commémoration, le Pétain de 14 /18, le président a remué de sombres et boueux souvenirs.
C’est une véritable erreur lorsque l’on aspire à redonner force à la France de la Liberté, Égalité et Fraternité car celle de  Pétain etait celle du « travail, famille, patrie », celle de l’infamie, du déshonneur, de la collaboration et de la déportation.
Monsieur le Président ,vous qui êtes Jeune, vous qui êtes un Ami, Vous avez compris que les mots Honneur et Hommage accolés à celui de Pétain ont une résonance douloureuse, l’intelligence est de savoir reconnaître ses erreurs et vous l’avez fait.
D’autres n’ont pas eu ce courage et ont même fleuri la tombe de ce personnage frappé d’indignité nationale pendant de longues années et même couvert les agissements de tristes personnages.
Jusqu’au jour du discours Historique de 1995, au cours duquel le Président Chirac a reconnu la responsabilité de la France !
Monsieur le Président, lors de votre allocution au Vel d’Hiv, vous vous étiez inscrit dans son sillage avec force et conviction.
Cette triste polémique, j’ose l’espérer, fera date et qu’à compter d’aujourd’hui, plus jamais le nom de ce traître à la Nation et à ses valeurs ne sera évoqué .
De belles pages de l’Histoire de France sont à enseigner et de nouvelles restent à écrire.
Nous avons de grandes figures qui ont servi et qui doivent nous servir.
Les Héros de Verdun furent des milliers et sur tous les fronts des millions.Ils méritent mieux que d’être associés à ce Maréchal qui a vendu la France à l’Allemagne nazie.
Honorons tous ces véritables héros et leurs chefs dont la Vie et l’engagement doivent servir d’exemple à notre jeunesse qui doute et se cherche

Gil Taieb

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *