728-90-TOP
728-90-TOP

Israël déploie des systèmes anti-missiles à Tel-Aviv (radio militaire)

   

Israël a déployé ses systèmes d'interception anti-missiles à Tel Aviv vendredi tandis que Washington continue de rechercher une "coalition internationale" pour répondre à l'attaque présumée à l'arme chimique du régime de Damas | Ronen Zvulun

ATTENTION – Ajoute déclarations Netanyahu ///

JERUSALEM, 30 août 2013 (AFP) – Israël a déployé vendredi ses systèmes
d’interception anti-missiles à Tel-Aviv, dans l’optique de se prémunir de tout
débordement en cas d’intervention militaire étrangère en Syrie, a annoncé la
radio militaire israélienne.
Une batterie anti-missiles a été déployée dans la matinée dans
l’agglomération de Tel-Aviv, qui compte environ un million d’habitants, a
précisé la radio. Selon le site internet Ynet, ce système d’interception
anti-missiles a été positionné vers le nord, en direction de la Syrie voisine.
Jeudi soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait indiqué qu’Israël
avait déployé des systèmes d’interception anti-missiles, sans préciser leur
positionnement. La radio militaire avait évoqué le déploiement des batteries
de son bouclier antimissiles Iron Dome et d’une batterie de missiles Patriot
dans le nord du pays.
Depuis plusieurs jours, Israël se prépare à d’éventuelles répercussions en
cas d’intervention étrangère en Syrie, et le cabinet de sécurité a approuvé
mercredi le rappel « en cas de besoin » d’un millier de réservistes dans le nord.
Vendredi, lors d’une réception pour le Nouvel an juif, en présence de hauts
responsables militaires, M. Netanyahu a assuré que l’armée israélienne était
« plus forte que jamais ».
« Je vous fais confiance, nous vous faisons confiance, et le peuple d’Israël
vous fait confiance. Je suis persuadé que vous êtes capables d’entreprendre
toute mission dont vous serez chargés. Nous ferons en sorte que le peuple
d’Israël ait une bonne année », a-t-il ajouté à l’intention des chefs
militaires.
Selon un sondage publié vendredi par le journal israélien Maariv, 77% des
personnes interrogées estiment qu’Israël ne doit pas s’engager militairement
en cas d’action militaire étrangère en Syrie.
Seuls 11% des sondés considèrent qu’Israël doit mener des frappes. Enfin,
12% des personnes interrogées ont déclaré être sans opinion dans ce sondage
réalisé sur un échantillon de 519 personnes.
« Israël n’est pas, et n’a jamais été, impliqué dans les combats en Syrie,
mais si quiconque essaie de nous blesser, nous répliquerons de toute notre
force », a fait valoir jeudi le président israélien Shimon Peres.
scw-dms/gk/faa

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *