Israël en guerre : après d’intenses négociations, le Hamas libère 13 nouveaux otages israéliens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre :  après d’intenses négociations, le Hamas libère 13 nouveaux otages israéliens

Irish-Israeli girl Emily Hand, who was abducted by Hamas gunmen during the October 7 attack on Israel, meets her father Thomas Hand after being released as part of a hostages-prisoners swap deal between Hamas and Israel amid a temporary truce, at an unknown location in Israel, in this screengrab from a handout video released November 26, 2023. Israel Defense Forces/Handout via REUTERS THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY.

Le Hamas a finalement libéré ce soir 17 nouveaux otages, dont 13 israéliens et 4 thaïlandais, après des négociations mouvementées entre les délégations qataries et égyptiennes.

Après leur départ de la bande de Gaza, les otages sont passés par le passage de Rafah en Egypte et sont ensuite arrivés en Israël dans une base aérienne de Tsahal près de Beersheva, avant d’être acheminés dans différents hôpitaux du pays où ils ont pu retrouver leurs proches.

Les 13 otages israéliens libérés sont composés de huit enfants âgés de 3 à 18 ans ainsi que de cinq femmes : Noam Or âgé de 16 ans et sa sœur Alma Or âgé de 13 ans ;  Shiri Weiss âgé de 53 ans et sa fille Noga Weiss âgé de 18 ans ; Sharon Hertzman Avigdori âgé de 52 ans et sa fille Noam Avigdori âgé de 12 ans ; Shoshan Haran âgé de 67 ans et sa fille Adi Shoham âgé 38 ans ainsi que les deux enfants de celle-ci Nevé Shoham âgé de 8 ans et Yahal Shoham âgé de 3 ans ; Emily Hand âgé de 8 ans qui avait été déclaré morte le 7 octobre avant que les autorités israéliennes confirme qu’elle avait été retenue en otage par le Hamas ; Mia Regev Jarbi âgé de 21 ans ; Hila Rotem Shoshani âgé de 12 ans.

Plus tôt dans la journée, la libération de ces otages a été retardée par le Hamas qui a d’abord refuser de les libérer, estimant qu’Israël n’avait pas respecté l’accord, ce qui a été démenti par le gouvernement israélien.

Suite au refus du Hamas, Tsahal a réagi en affirmant qu’il reprendrait tout de suite ses opérations terrestres dans la bande de Gaza si les otages n’étaient pas libérés.

Le Qatar, qui le médiateur principal de l’accord entre Israël et le Hamas, et l’Égypte ont ensuite envoyé des délégations dans la bande de Gaza pour essayer de sauver l’accord. Suite aux tractations, le Hamas a finalement décidé de libérer les otages.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 364 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 3007 blessés. Plus de 200 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *