728-90-TOP
728-90-TOP

Israel : la Knesset adopte la définition de l’antisémitisme de l’IHRA

3b51c9bd3fba36abba7939b53e440217[1]La Knesset a adopté hier soir la nouvelle définition de l’antisémitisme proposée par l’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah (IHRA).

Cette définition, adoptée par plus de 30 pays dans le monde, détail différents comportements jugés antisémites, notamment concernant la négation de la Shoah.

Selon cette définition : « l’antisémitisme est une certaine perception des juifs qui peut se manifester par une haine à leur égard. Les manifestations rhétoriques et physiques de l’antisémitisme visent des individus juifs ou non et/ou leurs biens, des institutions communautaires et des lieux de culte ».

Cette définition de l’IHRA comprend aussi « le fait de nier au peuple juif son droit à l’autodétermination » et assimile les propos antisionistes à de l’antisémitisme.

L’Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah dénonce dans cette définition « le traitement inégalitaire de l’État d’Israël à qui l’on demande d’adopter des comportements qui ne sont ni attendus ni exigés de tout autre État démocratique« .

Le président de la Knesset, Mickey Levy, a déclaré que « la Knesset, en tant que chambre des représentants du peuple juif, est engagée dans le combat contre l’antisémitisme sous ses formes les plus laides qui comprend la négation de la Shoah, le refus du droit du peuple juif à l’autodétermination, ainsi que les expressions d’antisémitisme sous couvert de critique d’Israël« .

Il a ajouté que « l’antisémitisme érode les valeurs démocratiques les plus fondamentales et le combattre est une nécessité« .

Eliran COHEN

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *