728-90-TOP
728-90-TOP

Le Hezbollah impliqué dans le plus grand réseau de prostitution de l’histoire du Liban.

ShowImage (4)Les rues libanaises ont été très agitées ces derniers jours depuis la découverte du plus grand réseau de prostitution de l’histoire du pays.

Alors que les journaux partisans du groupe islamo-terroriste chiite Hezbollah stipulent que l’organisation a aidé à débusquer l’immense réseau, d’autres médias indiquent que l’un de ses membres en était le leader.

Le réseau de prostitution a été décelé et démantelé par la police de la ville côtière de Jounieh, située à 20 km de la capitale, Beyrouth.

Plus de 75 femmes, pour la grande majorité des syriennes, composaient la macabre chaîne. Elles avaient toutes été conviées à quitter leur pays en proie à la guerre par les opérateurs du réseau en 2011. Ces derniers avaient promis aux femmes un emploi stable en tant que serveuse dans les restaurants libanais.

Surveillées par 18 gardes postés aux portes du bordel, les jeunes femmes étaient obligées de se prostituer 20 heures par jour. Si un client se trouvait mécontent de la façon dont il avait été traité, la responsable se faisait frapper, torturer ou abuser sexuellement par les membres du réseau.

Quatre d’entres elles sont néanmoins parvenues à s’échapper de la maison close pour fuir dans le sud de Dahiya, une banlieue de Beyrouth, connue pour être un chef lieu du Hezbollah.

Selon le journal al Nahar affilié à l’organisation terroriste, les femmes sont allées à Dahiya pensant y trouver un refuge loin des membres du réseau.

Cependant, les médias de l’opposition ont attesté que ces femmes ont été violées par les membres du Hezbollah sensés les accueillir et les protéger.

Le célèbre journaliste libanais Jerry Maher a même affirmé que le réseau était dirigé par Ali Hussien Zeaiter , un haut responsable du Hezbollah déjà condamné par le Département du Trésor américain en 2014 pour avoir aidé le groupe terroriste à se procurer des drones.

Toujours selon le journaliste, des députés du Hezbollah membres du parlement libanais auraient aidé les opérateurs du réseau à faire rentrer les femmes illégalement dans le pays en échange d’une rétribution financière indexée sur les profits réalisés par la chaîne de prostitution.

D’après Jerry Maher, ces revenus provenant du réseau auraient été utilisés par les députés pour indemniser les familles de terroristes mort pour le Hezbollah.

Israël Actualités.

A lire aussi

Vidéo: les rebelles syriens abattent un avion de chasse russe

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *