728-90-TOP
728-90-TOP

Dans le box des accusés, il refuse de répondre aux questions et récite sa prière.

A guard stands by as the files for the trial regarding the PIP (Poly Implant Prostheses) case are presented to the press on December 9, 2013 in a courtroom in Marseille. After a trial lasting months last spring, the Correctional Court of Marseille is expected on December 10 to make a ruling regarding the case of defective PIP breast implants and the responsibility of PIP managers, including founder Jean-Claude Mas.  AFP PHOTO / BORIS HORVAT
AFP PHOTO / BORIS HORVAT

Cédric Vuillemin, un belge accusé d’avoir tenté de rejoindre les rangs de l’Etat Islamique a refusé de répondre aux questions des magistrats dans un tribunal de Paris. Il a même réclamé que son avocat cesse de le défendre.

C’est alors qu’il a interrompu l’interrogatoire mené par le président sur d’autres accusés, rapporte Metronews. 

« C’est l’heure de ma prière », a-t-il lancé devant une salle ébahie. Néanmoins, le président loin d’être crédule, ne s’est pas laissé impressionner par la provocation et lui a rétorqué que ce n’était pas le lieux.

L’accusé a tout de même persisté, en récitant ses prières entre ses lèvres, les mains ouvertes vers le ciel, dans un mouvement de va-et-vient, a indiqué le site d’information. Le président impassible a poursuivi son interrogatoire.

Ce plombier de formation a été arrêté en juin 2014 à Schaerbeeck, une commune de la banlieue bruxelloise, cinq jours après l’arrestation de Mehdi Nemmouche, le tueur du musée juif de Bruxelles. Accompagné d’une douzaine d’autres individus, Cédric Vuillemin est depuis accusé d’avoir tenté de rejoindre les rangs de Daesh.

Il est également poursuivi pour avoir diffusé des vidéos de propagande djihadiste sur son profil Facebook, un acte qui relève de « l’humour » selon l’accusé.

Le procès devrait durer jusqu’au 13 avril.

Israël Actualités avec RTL.

A lire aussi:

Ces écoles musulmanes qui inquiètent le gouvernement français…

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *