728-90-TOP
728-90-TOP

Louis Armstrong a parlé fièrement et couramment Yiddish toute sa vie

Au début du siècle dernier, dans un foyer de la Nouvelle-Orléans, un esclave enfant du ghetto est né d’une mère prostituée et d’un père inconnu.

Il a attiré l’attention d’une famille pauvre mais chaleureuse d’immigrants Juifs de Russie, les Karnofskys.

Ce petit garçon qui avait une personnalité magnétique, s’attacha au père et l’aidait dans son travail avec son cheval dans le commerce de wagons pour le transport.

Les Karnofskys aimaient l’enfant, l’invitaient à leur table y compris le Chabbat et lui offrirent plus qu’un lit et un abri.
Ils lui ont donné cet amour dont il avait tant besoin et lui offrirent son premier instrument de musique qui grâce auquel il passa d’une enfance affamée à un monde dans lequel il est devenu un artiste de jazz renommé et un ambassadeur mondial de l’humanité.


Louis Armstrong a parlé fièrement et couramment Yiddish toute sa vie depuis son enfance et il a toujours porté une étoile de David autour de son cou.

louis Amstrong

About The Author

Related posts

2 Comments

  1. Pingback: Louis Armstrong a parlé fièrement et couramment Yiddish toute sa vie | LPH INFO

  2. Jean-François MALTHETE

    Cette aimable fable ne repose sur strictement rien.
    C’est une pure invention et c’est bien dommage de propager un tel « fake ».
    Né à la Nouvelle-Orléans dans une famille pauvre, fils de William Armstrong qui a quitté le foyer familial, est élevé par sa mère Maryann et sa grand-mère Joséphine (née esclave).
    Avant d’écrire cette fable, vous auriez dû vérifier vos sources et consulter des biographies sérieuses.

    Cordialement.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *