728-90-TOP
728-90-TOP

Paris : Tout ce qu’il faut savoir sur le meurtre de Sarah Lucie Halimi. La presse israélienne parle de terrorisme

C’est avec tristesse que nous apprenions mardi 4 avril qu’une femme juive orthodoxe, Sarah Halimi Z »l,  âgée de 66 ans, a été assassinée par un voisin rue Vaucouleurs, à Paris.

Cette femme très religieuse a dirigé l’une des toutes premières crèches orthodoxes de France, celle du rav Rottenberg, rue du Temple. Selon les premiers éléments donnés par la presse française, un voisin aurait franchi le balcon et se serait introduit sans que l’on en connaisse la raison et les conditions des faits. Madame Halimi Z »l, directrice de la crèche de Rav Rottenberg pendant 20 ans, assassinée ce lundi à son domicile sera enterrée aujourd’hui 10 Nissan 5777 / jeudi 6 avril.

Hier soir, on entendait poindre déjà la « douce musique » rassurante de l’accident dans des circonstances troubles, ou encore, bien évidement l’acte d’un déséquilibré aux propos incohérents. C’est ainsi que le meurtrier à été interpellé et placé en garde à vue dans un premier temps.

Celle-ci a été levée et le criminel conduit dans un établissement psychiatrique. Cependant, bien qu’officiellement la thèse de l’acte de terrorisme antisémite ne soit pas retenue par les autorités françaises, une fois encore le trouble s’installe avec des commentaires virulents de potentiels témoins ou amis qui dénoncent un crime antisémite.

C’est d’ailleurs ce qu’exprime la presse israélienne en exprimant clairement un crime terroriste. Ainsi, Ynet parle d’un incident terroriste tandis que Aroutz Sheva indique que Sarah Lucie Halimi a été victime d’un attentat terroriste  en France, ou encore certaines publications parlent  d’un acte terroriste antisémite occulté pour des raisons électorales.

Au cours d’une cérémonie à la mémoire de Sarah Lucie Halimi, son fils ayant pris la parole, a ouvertement expliqué que le meurtrier avait crié « Allah akbar » au moment des faits, ce qui laisse entrevoir une divergence flagrante entre la version officielle et les faits réels tels qu’ils semblent s’être déroulés.

Selon de nouvelles informations  issues d’une source proche de l’enquête il semblerait que les faits tragiques soient d’une cruauté sans commune mesure ! En effet, il s’agirait d’un voisin de 27, connu des services de police, musulman que les témoins décrivent comme s’étant radicalisé depuis quelques temps, fait démenti toutefois par le CRIF sur sa page Facebook . Une dispute violente dans l’appartement familial aurait éclaté et nécessité l’intervention de la police. Celle-ci se rendant sur les lieux aurait refusé d’intervenir, se déclarant incompétente et demandant le soutien du RAID. En l’absence d’action, les policiers seraient restés devant la porte de l’appartement tandis que le meurtrier aurait franchi le balcon pour s’introduire chez Sarah Halimi en grimpant par la façade. S’introduisant dans l’appartement en brisant la fenêtre, il s’est rendu dans la chambre de la victime, l’a frappée de plusieurs coups de couteau en criant « Allah akbar » tandis qu’elle le suppliait de l’épargner puis l’a conduite vers la fenêtre et l’a défenestrée. Selon d’autres sources, des divergences apparaissent cependant dans le déroulement des faits et du profil du meurtrier, notamment le chemin emprunté avant de pénétrer dans l’appartement de la victime.

Il est donc possible que les faits soient, pour l’instant, clairement minimisés aux yeux du public français en cette période électorale sensible même si c’est le procureur Molins qui a été chargé de faire toute la lumière sur cette tragédie, n’écartant ainsi pas, à priori, le caractère d’attentat et d’antisémitisme de ce crime.

De son côté, Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a indiqué mercredi attendre de l’enquête qu’elle précise si le caractère antisémite doit ou non être écarté. « Pour le BNVCA l’état mental du suspect pouvant relever de la psychiatrie n’enlève rien à sa responsabilité », a déclaré l’organisme communautaire dans un communiqué.

Sarah Lucie Halimi a été inhumée aujourd’hui le 10 nissan 5777 (6 avr 17)  à 11h30 au cimetière de Guivat Shaoul à Jérusalem.

Une marche Blanche sera organisée dimanche rue Vaucouleur et Europe-Israël appelle à venir rendre un dernier hommage à Sarah Levy Halimi en cette occasion.

 

@Pierre & @Donna Karmel pour Europe Israel News

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *