Pour Netanyahu, il faut renforcer les sanctions contre l’Iran

JERUSALEM, 08 oct 2013 (AFP) – Le Premier ministre israélien Benjamin
Netanyahu a réaffirmé mardi la nécessité de maintenir et même « renforcer » les
sanctions contre l’Iran soupçonné de chercher à se doter de l’arme nucléaire
malgré ses démentis.
« Les Iraniens sont évidemment intéressés par un allègement des sanctions
sans qu’ils ne cessent vraiment leur programme visant à se doter de capacités
nucléaires militaires. C’est inacceptable », a dit M. Netanyahu.
Il s’exprimait à l’issue d’une rencontre avec son homologue grec Antonis
Samaras, dans le cadre de la première rencontre inter-gouvernementale entre
Israël et la Grèce.
« Le régime iranien recherche un accord partiel qui conduira à un allègement
des sanctions, qui touchent déjà beaucoup l’économie iranienne (…) Il faut
poursuivre les sanctions, il faut les renforcer jusqu’à ce que le programme
nucléaire militaire de l’Iran soit démantelé », a ajouté M. Netanyahu.
Dimanche, il avait déjà appelé à ne pas alléger les sanctions contre l’Iran
estimant qu’elles étaient « sur le point d’atteindre leur but » de « priver
l’Iran de ses capacités d’enrichissement ».
M. Netanyahu a rencontré M. Obama la semaine dernière à la Maison Blanche
pour discuter essentiellement du programme nucléaire iranien et a prononcé un
discours sans concession sur le sujet devant l’Assemblée générale de l’ONU.
M. Samaras est en visite en Israël à la tête d’une délégation de plusieurs
ministres pour la « signature d’une dizaine d’accords de coopération bilatéraux
dans différents domaines », selon un communiqué du ministère israélien des
Affaires étrangères.
L’Iran est frappé de lourdes sanctions internationales et occidentales
économiques et financières pour le forcer à abandonner son programme nucléaire
soupçonné d’être à visée militaire.
Le nouveau président iranien Hassan Rohani, dont l’objectif est d’obtenir
la levée des sanctions qui asphyxie l’économie de son pays, a adopté une ligne
modérée vis-a-vis des Occidentaux dans le dossier nucléaire couronnée par un
appel téléphonique historique avec le président Barack Obama le mois
dernier.
Le prochain cycle de négociations sur le nucléaire iranien entre les
grandes puissances et Téhéran est programmé les 15 et 16 octobre à Genève.
dms/agr/tp

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *