Ces Français juifs de gauche se sentent trahis et abandonnés par leur famille politique Ils sont Français, juifs, appartiennent à la gauche radicale : depuis les 7 octobre, ils se sentent trahis et abandonnés par leur camp politique. Un ressenti sur lequel ils alertent depuis déjà longtemps.

Les Français juifs de gauche interrogés parlent de leur sentiment de solitude et d’abandon au sein de leur camp politique.
THOMAS SAMSON / AFP Les Français juifs de gauche interrogés parlent de leur sentiment de solitude et d’abandon au sein de leur camp politique.

ANTISÉMITISME – « Je ne me sens plus à ma place. » Eva*, 39 ans, milite au sein de la gauche radicale et d’un collectif juif féministe intersectionnel depuis plusieurs années. Depuis le 7 octobre, cette Française juive séfarade a « l’impression que quelque chose de fondamental a changé » en elle. « J’ai fermé les réseaux, raconte-t-elle, parce que j’ai vu des trucs qui me heurtent au plus profond de moi et qui remettent même en cause mon militantisme et mon envie de travailler avec des groupes de la gauche intersectionnelle et radicale. »

Eva n’est pas la seule parmi les Français juifs de gauche à se sentir perdu ces dernières semaines. Le HuffPost a recueilli le témoignage de cinq d’entre eux, qui s’identifient avec la gauche radicale. Tous parlent de leur sentiment de solitude et d’abandon et de l’impression d’avoir atteint un « point de non-retour » avec leur camp politique.

« Un sentiment de trahison et de stupéfaction »

La suite en cliquant sur le lien : https://fr.yahoo.com/news/fran%C3%A7ais-juifs-gauche-sentent-trahis-090824116.html

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *