728-90-TOP
728-90-TOP

Edito de Alain SAYADA « Le souvenir et la raison »

 

Je voudrais commencer cet édito en rappelant que, 11 ans plus tôt, en France, au

21 ème siècle, un homme jeune, un garçon à peine sorti de l’adolescence était torturé

et massacré parce que juif. Ilan Halimi et son horrible calvaire nous ont avertis. La

bête immonde n’était pas morte, elle n’était qu’endormie. Elle a trouvé d’autres

pantins, d’autres marrionnettes hideuses, pour traverser le 21 ème siècle, comme elle a

traversé le siècle précédent. Le gang des barbares, tel qu’il se désignait lui-même

nous a, un temps, laissé croire que cet horrible meurtre n’était qu’un fait divers. Les

mots « déséquilibré », « fou », « criminel », ont brouillé, un temps, les pistes. Fofana

et ses complices n’étaient que des véhicules d’une haine qui désormais habite bon

nombre d’individus…

Depuis, l’islamo-fascisme a tombé le masque. Depuis, nous avons appris, à nos

dépens hélas, que les « loups solitaires » et les « déséquilibrés » sont en fait des

terroristes, des monstres avides d’horreur et de torture dont le cerveau lavé au

captagon n’a qu’une seule idée en tête : anéantir la civilisation occidentale, imposer

la charia, détruire tout ce qui fait notre quotidien pour voir l’avènement de leur

sordide idéologie. Le monde libre, les démocraties européennes et américaines

tentent, un peu surpris, de lutter contre cette atroce résurgence du Mal. De Mossoul

à Berlin, d’Orlando à Nice, ce sont bien les mêmes qui, à coups d’explosifs, de

camions-béliers ou de machettes, déchiquètent, écrasent ou décapitent. Toujours,

les juifs ont été en première ligne lorsque la haine a ainsi pris le pas sur tout autre

forme de sentiment dans le cœur des foules. Outre Ilan et avant lui DJ Sellam z’al,

Jonathan z’al, Arieh z’al et Gabriel Sandler z’al , la petite Myriam Monsonego z’al ont

été assassinés à Toulouse par Merah. Des bébés, des tous-petits dont le calvaire dit

l’ampleur de la haine.

Après eux, ce furent les victimes de l'Hyper Cacher: Yoav Hattab z’al, Yohan Cohen

z’al , Philippe Braham z’al  et Michel Saada z’al assassinés par Coulibaly. En France,

dans un siècle vieux d’à peine 15 ans, l’islam radical a fait une dizaine de victimes

juives, avant que que le pays comprenne. Charlie, le Bataclan, les cafés parisiens, le

feu d’artifice de Nice… Tout cela aurait peut-être pu être évité, si la Nation avait

compris que lorsque les juifs sont pris pour cible, alors c’est le corps social tout entier

que l’on veut abattre. Ce sont les valeurs, les libertés, les fondements de notre

République qui étaient attaqués. Qui le sont encore, aujourd’hui plus que jamais,

puisqu’un attentat au Louvre contre des militaires a eu lieu il y a quelques semaines

à peine, et que le week-end dernier, des jeunes femmes ont été arrêtées juste avant

qu’elles ne commettent un attentat.

Comme si ça ne suffisait pas, un autre fléau gagne le monde : la peste brune. Les

nationalistes, les racistes, les xénophobes profitent de l’avènement de l’islamo-

fascisme pour sortir du bois. Et ils nous invitent à pencher dangereusement au-

dessus du précipice. Pourtant nous le savons, les ennemis de nos ennemis ne sont

pas forcément nos amis. Et ce n’est pas parce que l’islam salafiste et fasciste

menace nos sociétés occidentales que les démons du passé sont devenus

fréquentables. Jamais, les extrêmes, sur l’échiquier politique, n’ont été porteurs de

solutions pour sortir d’une impasse. Jamais ils n’ont représenté le salut. L’Allemagne

de Weimar l’a compris à ses dépens, comme la Russie soviétique, l’Espagne de

Franco ou l’Italie de Mussolini. Et que dire, à part une prière pour les millions d’âmes,

juives ou pas, qu’elles ont entraînées avec elles ?

Cette tentative de dédiabolisation du Front National, cette attraction fatale que

ressentent certains de nos coreligionnaires pour ce parti xénophobe n’est rien d’autre

qu’un leurre, une illusion morbide. Certes, il y a un Gilbert Collard, à l’Assemblée

Nationale, pour plaider la cause des juifs et d’Israël. Certes, ce monsieur, avocat de

métier, sait plaider et émouvoir. Peut-être est-il sincère… Peut-être réalisera-t- il, un

jour, qu’il s’est trompé d’écurie en rejoignant ces rangs-là. Car derrière le chant des

sirènes, fredonné par quelques cadres un peu « propres » et/ou jeunes du parti

mariniste, dont il est, se cachent des  anciens du GUD, des sympathisants de

Rivarol, ou bien des nostalgiques du 3 ème Reïch et de Vichy. Quant au fondateur,

exclu en façade, mais toujours là et bien là, Jean-Marie Le Pen, il est l’homme

politique qui n’a jamais cessé de blasphémer et de nier la shoah, de se répandre en

blagues plus que douteuses et de balayer le tout d’un revers de main indifférent

lorsqu’on l’accuse d’être ce qu’il est, à savoir un antisémite et un raciste notoire.

Par conséquent, je réprouve et demande à mes corelegionnaires de faire bloc contre

l’initiative de la Confédération des Juifs  de France et Amis d'Israël. Présidée par

Richard Abitbol, l’association qui se cache sous ce nom pompeux n’est rien d’autre

qu’une coquille vide, elle ne représente rien, et surtout pas la communauté juive de

France. Pour moi, leur tentative de rapprochement avec le FN, qui prend en otage

notre communauté est un scandaleux coup d’état, mu uniquement par des ambitions

personnelles.

Vous le savez, chers lecteurs, je ne suis pas du genre à jouer les béni oui oui, à

valider toutes les prises de position du CRIF qui souvent ne nous a pas défendus

comme il aurait dû le faire. Mais je rejoins, sans équivoque et avec force, l’appel du

CRIF, mais aussi celui de l’Union des Patrons Juifs de France (UPJF), par la voix de

son président, Claude Barouch, et le Bureau National de Vigilance Contre

l’Antisémitisme (BNVCA), présidé par Samy Ghozlan pour dire non au chant des

sirènes du FN.

Les haines autour de nous sont déjà nombreuses et fortes. Ne laissons pas à nos

ennemis d’hier, le soin de s’occuper de ceux d’aujourd’hui. Battons-nous, ensemble,

en restant solidaires, sans renier nos valeurs et surtout celles du judaïsme. C’est

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *