728-90-TOP

Iran: à Washington, Netanyahu va menacer d’abandonner la voie diplomatique (TV)

Netanyahu va menacer d'abandonner la voie diplomatique

Iran: à Washington, Netanyahu va menacer d’abandonner la voie diplomatique
(TV)

JERUSALEM, 29 sept 2013 (AFP) – Le Premier ministre israélien Benjamin
Netanyahu menacera d’abandonner la voie diplomatique si les négociations sur
le programme nucléaire iranien n’ont pas pour but son démantèlement, affirme
la correspondante diplomatique de la première chaîne de télévision israélienne.
« Une des choses que va dire le Premier ministre au président Barack Obama
lors de leur rencontre demain (lundi) est que si les négociations avec l’Iran
ne conduisent pas au bout du compte à un démantèlement du programme nucléaire
iranien et pas simplement à sa surveillance, Israël se considérera comme étant
libéré de ses engagements dans ce processus diplomatique entre le monde
occidental et l’Iran », a rapporté la correspondante depuis New York, citant
des sources dans l’entourage de M. Netanyahu.
« La signification est qu’Israël pourra décider d’attaquer seul l’Iran »,
a-t-elle précisé.
M. Netanyahu, est parti dimanche matin pour les Etats-Unis où il doit
rencontrer lundi le président Barack Obama. Il prononcera mardi un discours
devant l’ONU lors duquel il va tenter de convaincre que la menace iranienne
n’a pas diminué.
Le président iranien Hassan  Rohani a affiché, lors de l’assemblée générale
de l’ONU cette semaine à New York, sa volonté de dialogue avec Washington pour
régler la crise nucléaire et condamné l’Holocauste, un changement radical de
politique apprécié.
M. Netanayhu a critiqué, avant son départ pour New-York « l’offensive de
charme » du président iranien, affirmant avoir « l’intention de dire la vérité
face à l’offensive de belles paroles et de sourires ».
Selon un sondage publié dimanche soir par la chaîne 10 de télévision
israélienne, 78% des Israéliens estiment que le président iranien n’est pas
sincère lorsqu’il dit vouloir trouver une solution sur le dossier nucléaire de
son pays et 69% que Washington ne parviendra pas à un accord avec Téhéran sur
le sujet.
L’Iran est soupçonné par les Occidentaux et Israël de mener un programme
nucléaire militaire sous couvert de son programme civil.
La ligne dure adoptée par M. Netanyahu a subi un nouveau revers vendredi
lorsque les présidents iranien et américain se sont parlé au téléphone, nouant
ainsi un contact sans précédent à ce niveau depuis la révolution islamique de
1979.
dms/hj

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *