728-90-TOP

Israël en guerre : les habitants des kibboutz du sud d’Israël demandent l’éradication du Hamas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : les habitants des kibboutz du sud d’Israël demandent l’éradication du Hamas

600451[1]Alon Pauker, le porte-parole du kibboutz Be’eri a déclaré aujourd’hui que « la condition sine qua non au retour des habitants des kibboutz en bordure de Gaza et des villes du sud est l’éradication de l’organisation terroriste meurtrière du Hamas« .

« Il est important que les pays du monde comprennent qu’il Il n’y a pas deux camps égaux ici. Il y a un État et il y a une organisation terroriste cruelle qui a assassiné et kidnappé en masse des citoyens innocents, et ils ne feront pas partie de la solution. L’armée israélienne s’est lancée dans une guerre juste, à nulle autre pareille, pour récupérer les otages et éliminer le Hamas. Nous sommes tous derrière elle« , a ajouté Alon Pauker.

Les localités du sud d’Israël et notamment les kibboutz Be’eri et Kfar Aza ont été les plus durement touchés lors des massacres du Hamas le 7 octobre.

Cette déclaration d’Alon Pauker intervient dans un contexte où le gouvernement israélien est sous pression d’accepter un accord de cessez-le-feu permanent avec le Hamas en échange de la libération de tous les otages israéliens.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 364 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 3007 blessés. 155 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *