728-90-TOP
728-90-TOP

« La grande famille de l’ASI vient de perdre un être cher Paul Solere zal  » par Karen Taieb

Paul SolereLa grande famille de l’ASI vient de perdre un être cher, un de ses piliers les plus solides, aussi discret qu’efficace, dont la bonté, le dévouement et l’abnégation accompagnaient chacun de ses actes.

Paul Solere zal  était l’élégance et le raffinement, la droiture et l’honnêteté, la grandeur d’âme et l’amour du prochain.

 

Amour pour ses enfants et ses petits enfants

 

Amour pour sa femme, Evelyne, rencontrée à Oran

La flamme aussi vive qu’au premier jour, que n’a t il pas fait pour Evelyne, pour qu’elle soit toujours heureuse, pour la consoler lorsqu’elle était triste, pour lui offrir ce qu’il y avait de plus beau, pour que ses rêves soient réalité.

 

Un si bel homme aux beaux yeux bleus

Il était l’élégance même jusqu’à son dernier souffle

 

Pour l’ASI, il fut bien plus que son trésorier, il était le gardien d’un trésor ! Ce trésor qui allait permettre aux soldats de Tsahal, aux personnes en difficulté, aux enfants d’Israel de retrouver le sourire.

Il en a encaissé des chèques de tant de donateurs

De la Fin de l’année 1990 au début de cette nouvelle année 2018, sa retraite fut plus qu’active !

Son seul souci était que tout l’argent rentre car il connaissait l’importance des besoins, il voulait le meilleur pour les hayalim, pour le bet a hayal de Kyriat Shmona …

Il a vécu tant d’opérations, je ne parle pas des opérations physiques et D sait s’il en a subi, je parle de celles qui lui ont donné la force de surmonter les maladies et même les petites peines de la vie: l’opération Doubonnes, l’opération cartables, l’opération lunettes, l’opération polaires pour nos soldats

Avec Evelyne dès la naissance de l’ASI ils nous ont accompagnés, assistés, encouragés et surtout aimés d’une force et d’une telle tendresse qu’ils sont entrés dans notre cœur par la grande porte.

 

Efficace et toujours prêt, il en aura plié, timbré, posté des enveloppes annonçant nos dîners de gala, nos soirées, nos voyages

Il en aura fait des allers retours à la banque pour déposer amoureusement vos chèques

 

Notre merveilleux Popaul s’en est allé tout en douceur, la douceur qui le caractérisait

Bien sûr une belle mort mais il nous manque tellement déjà

 

Que son âme repose en paix et qu’il continue à nous bénir de la haut avec sa pureté, sa bonté et toute sa majesté

 

Karen Taieb

 

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *