728-90-TOP
728-90-TOP

Décès d’un des quatre Israéliens blessés par des tirs en Judée Samarie (famille)

Jérusalem, 30 juin 2015 (AFP) – Un Israélien a succombé mardi à ses
blessures après été touché avec trois de ses compatriotes dans la nuit par des
tirs  en Judée Samarie, a annoncé sa famille.
Depuis l’attaque, les soldats israéliens se sont déployés en masse dans
cette zone proche de Naplouse. Lancés dans une chasse à l’homme, ils ont
multiplié les barrages, pour retrouver le ou les auteurs de ces tirs alors que
les attaques contre les Israéliens se sont accélérées depuis le début, il y a
une dizaine de jours, du ramadan musulman.
« C’est avec un grand regret que la famille Rosenfeld annonce la mort de
Moshé Malachi Rosenfeld », affirme un communiqué diffusé par la famille de la
victime de cette attaque, saluée par le Hamas islamiste au pouvoir à Gaza mais
qui n’a pas jusqu’ici été revendiquée.
Celle-ci s’est produite à un carrefour près de  Chvout Rachel
alors que les quatre jeunes Israéliens se trouvaient en voiture.
Un porte-parole militaire a expliqué à l’AFP que l’armée israélienne
cherchait encore à déterminer si les tirs provenaient d’un autre véhicule ou
bien d’un ou plusieurs tireurs embusqués.
Les quatre Israéliens visés, tous âgés d’une vingtaine d’années, ont été
hospitalisés, mais les trois autres victimes étaient dans un état stable.
Le président du Conseil Shomron, de
cette région en Judée Samarie, Yossi Dagan, a appelé dans un communiqué « le
gouvernement à autoriser l’armée à agir sans pitié contre les sauvages qui
prennent des civils pour cibles ».
Cette attaque est la dernière en date d’une longue série de violences
menées depuis un an par des assaillants isolés notamment à Jérusalem et en
Judée Samarie. Des attaques dont le Premier ministre israélien Benjamin
Netanyahu tente régulièrement de faire porter la responsabilité aux autorités
palestiniennes.
« Le fait que jusqu’à maintenant, l’Autorité palestinienne n’ait pas
condamné les attaques ne devrait pas seulement nous alerter nous, mais
également toute la communauté internationale », a-t-il dit mardi avant de
rencontrer le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni. « Celui
qui ne se prononce pas clairement contre le terrorisme ne peut se dire
innocent », a-t-il ajouté.
Depuis le début du jeûne du ramadan, le 18 juin, plusieurs attaques ont
visé des Israéliens. Lundi, une Palestinienne a poignardé une soldate à un
check-point proche de Jérusalem, et vendredi, un Palestinien a ouvert le feu
sur des soldats à un point de contrôle de Cisjordanie, avant d’être abattu par
l’armée israélienne.
Le 21 juin, un Palestinien avait blessé un policier israélien à coup de
poignard avant de recevoir plusieurs balles, aux portes de la Vieille ville de
Jérusalem, où les policiers israéliens sont désormais installés sur des
plates-formes dominant la foule pour éviter ce type d’attaques. Et deux jours
avant, un Palestinien avait abattu par balles un randonneur israélien.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *