728-90-TOP
728-90-TOP

Haute-Saône: un an de prison ferme pour des menaces contre une école juive de Toulouse

VESOUL, 23 sept 2013 (AFP) – Un jeune homme a été condamné à un an de
prison ferme lundi par le tribunal de Vesoul, pour avoir proféré des menaces
de mort par téléphone à l’école juive Ohr Torah (ex-Ozar Hatorah) de Toulouse,
où Mohamed Merah avait assassiné quatre personnes.
Le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du procureur
Jean-François Parietti en condamnant Lucien Abdelrhafor, 20 ans, à deux ans de
prison dont un an avec sursis et mise à l’épreuve sur deux ans.
L’accusé, qui a nié les faits, a été reconnu coupable de « menaces de mort
réitérées, aggravées par l’appartenance de la victime à une religion » pour
avoir, le 16 septembre dernier, téléphoné depuis son domicile de Corbenay
(Haute-Saône) à l’école Ohr Torah en se faisant passer pour « le cousin de
Merah ».
« Je vais tous vous tuer », avait ajouté l’auteur de l’appel.
L’enquête a établi que le condamné, qui n’a aucun lien ni avec Mohamed
Merah, ni avec Toulouse, était en voie de radicalisation religieuse mais sans
lien établi avec un réseau islamiste radical.
L’accusé, natif de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) de père inconnu et dont
la mère est originaire du Maroc, a été interpellé jeudi au domicile familial.
Le 19 mars 2012, Mohamed Merah avait tué trois enfants et un enseignant de
l’école Ohr Torah, qui s’appelait alors Ozar Hatorah. Ce petit délinquant de
banlieue, qui avait basculé dans l’islamisme radical, avait tué trois
militaires les jours précédents. Il a lui-même été tué par le Raid le 22 mars
à l’issue du siège de son appartement à Toulouse.
as/yo/bma

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *