Un candidat US aux Présidentielles: « on ne laissera pas la France agir au Proche-Orient »

En visite à Jérusalem, le sénateur républicain Lindsey Graham et candidat à la présidence des Etats-Unis, a été très dur vis-à-vis de la diplomatie française au Proche-Orient.

Graham, président du sous-comité sénatorial qui supervise le financement américain d’organisations internationales, a déclaré lors de sa conférence de presse que si le Conseil de sécurité de l’ONU adopte une position anti-israélienne (définir les lignes du processus de paix sans rien demander aux israéliens), alors il créera un effort « afin de suspendre le financement de l’ONU. »

Les commentaires de Graham visent directement la France et la Nouvelle-Zélande qui vont proposer au Conseil de Sécurité de définir aux-même les frontières entre Israël et les territoires palestiniens.

«Nous fournissons 25 pour cent du financement de l’Organisation des Nations Unies», a déclaré Graham. « Nous avons beaucoup d’influence. Nous ne recevons pas grand chose en retour de notre argent. »bandeau_jourj (3)

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *