Israël en guerre : Benjamin Netanyahu affirme que la guerre pourrait se poursuivre jusqu’en 2025

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Israël en guerre : Benjamin Netanyahu affirme que la guerre pourrait se poursuivre jusqu’en 2025

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu speaks during a press conference in the Kirya military base in Tel Aviv on October 28, 2023 amid ongoing battles between Israel and the Palestinian group Hamas. Netanyahu said on October 28 that fighting inside the Gaza Strip would be "long and difficult", as Israeli ground forces operate in the Palestinian territory for more than 24 hours. (Photo by Abir SULTAN / POOL / AFP) (Photo by ABIR SULTAN/POOL/AFP via Getty Images)

Selon les informations de la Chaine 12, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aurait déclaré, dans une série de déclarations, que selon les récentes évaluations de la guerre en cours contre le Hamas dans la bande de Gaza, le conflit armé dans l’enclave palestinienne pourrait se poursuivre pendant des mois et peut-être même jusqu’en 2025.

Le média israélien indique également que Benjamin Netanyahu a annoncé la possibilité de continuer la guerre jusqu’en 2025 lors de ses entretiens avec les chefs des autorités des communautés frontalières de Gaza.

Par ailleurs, le dirigeant israélien a fait d’autres déclarations aujourd’hui sur la poursuite de la guerre lors de sa visite à la base aérienne de Navatim.

« La guerre continue, et elle se poursuivra jusqu’à la fin jusqu’à ce que nous ayons atteint tous nos objectifs : le retour des otages, l’élimination du Hamas et la promesse que Gaza ne constituera plus une menace pour Israël« , a affirmé Benjamin Netanyahu.

L’État d’Israël est en état de guerre depuis l’attaque barbare et sanglante dite du « Déluge d’Al Aqsa » orchestré par Hamas qui a eu lieu le 7 octobre 2023. Le groupe terroriste palestinien qui s’est infiltré dans des localités du sud d’Israël, a assassiné 1400 civils israéliens et militaires, dont 375 jeunes israéliens tués sauvagement lors d’une rave party dans le sud du Néguev.

L’état hébreu recense aussi plus de 10 000 blessés. 136 civils israéliens et étrangers, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont également retenus en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Eliran COHEN pour Israel Actualités

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *